in ,

FONDATION POUR L’ALPHABÉTISATION NUMÉRIQUE EN AFRIQUE / DIGITAL LITERACY FOUNDATION FOR AFRICA

FONDATION POUR L’ALPHABÉTISATION NUMÉRIQUE EN AFRIQUE – COMBLER LES LACUNES DE TALENTS NUMÉRIQUES ET AUTONOMISER LES JEUNES POUR LA DIVERSIFICATION DE L’ÉCONOMIE ET LA COMPÉTITIVITÉ MONDIALE

Le changement est un facteur constant dans ce monde en pleine évolution. Avec les développements récents en Afrique  les pays se sont suivi pour proclamer  l’alphabétisation numérique comme pierre angulaire de leurs stratégies de développement économique. Cependant,  encore très peu de ces pays sont prêts pour saisir correctement toutes les opportunités offertes par les progrès technologiques. La simple raison de cette situation c’est l’analphabétisme numérique qui prédomine. De toute évidence, la technologie a modifié les paradigmes mondiaux en matière de communication, d’éducation et d’accessibilité, indépendamment de la géographie et pour tirer pleinement profit de la révolution numérique en cours, il est impératif de développer les compétences indispensables pour avancer à l’ère numérique, être plus productif et se faire  distinguer. L’Afrique doit se doter d’une masse critique de citoyens ayant une bonne aptitude digitale.

L’alphabétisation numérique c’est la capacité de trouver, créer, utiliser, partager et évaluer des contenus en utilisant les technologies de l’information et Internet, toute chose qui constitue un catalyseur essentiel pour bâtir une société inclusive et une économie fondée sur le savoir. Bien qu’elle soit une nouvelle forme d’alphabétisation, elle s’installe à une vitesse vertigineuse comme  condition préalable à la créativité, à l’innovation et l’entrepreneuriat, sans lesquels les citoyens ne peuvent ni d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour répondre aux besoins nationaux et internationaux du 21e siècle sur le lieu de travail, ni de participer pleinement à la société mondiale.

L’envie de répondre rapidement aux défis de taille en termes de changements démographiques, de croissance technologique et de changements sociaux a donné naissance à la Fondation pour l’Alphabétisation Numérique en l’Afrique dans un contexte mondial où la révolution numérique continue de modifier radicalement le travail et l’environnement professionnel et entraîne de plus en plus d’attentes de la part des individus en termes de qualité, d’impact et de valeur.  Il y a une nécessité pressante pour l’Afrique de mettre l’accent sur la préparation à la transition vers plus d’emplois, vers une productivité accrue et une diversification adéquate de l’économie.

Chief Olusegun OBASANJO, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria et ancien Président de l’Union Africaine et Docteur Thomas Boni YAYI, ancien Président de la République du Bénin, ancien Président de l’Union Africaine ont décidé d’initier, de promouvoir et de diriger le processus de mise en place d’une force organisationnelle forte et dynamique pour combler les lacunes en matière de compétences numériques et autonomiser les jeunes d’Afrique avec les compétences du 21ème siècle en vue de garantir un bon emploi, promouvoir la diversification de l’économie et entrer dans la compétitivité mondiale.

La Fondation fournira une plate-forme commune pour évaluer et améliorer systématiquement les compétences en alphabétisation numérique dans tous les secteurs,  pour combler les lacunes évidentes et mettre en place un programme africain pour l’alphabétisation numérique afin de s’aligner sur les normes mondiales.

Concrètement, la Fondation servira de:

i- Centre pour l’analyse de la politique, la planification et la recherche sur l’alphabétisation numérique pour fournir un guide de principe pour l’intégration de l’alphabétisation numérique, un plan d’action pour l’alphabétisation numérique et un modèle de feuille de route reposant sur une recherche intersectorielle qui comprendra l’identification, la cartographie, et l’examen des programmes d’études et des possibilités de formation actuels liés aux TIC et mesure du niveau actuel de maîtrise de l’alphabétisation numérique par rapport aux normes mondiales.

ii- Organisateur du Sommet international sur l’alphabétisation numérique afin de rassembler les dirigeants et les parties prenantes de la culture numérique à travers le monde pour définir des priorités à grande échelle dans les domaines de l’alphabétisation numérique et élaborer une liste de recommandations pour répondre à ces priorités. Le sommet doit fournir une plate-forme pour ouvrir un dialogue de fond sur les nouvelles tendances et questions liées au «repositionnement du continent Afrique pour l’ère numérique». Des orateurs viendront d’Amérique, du Moyen-Orient et d’Europe avec à leur tête le Président du Conseil Mondial d’Alphabétisation Numérique. Le sommet annoncera la présentation de la Fondation pour l’alphabétisation numérique en Afrique et son lancement en tant que centre d’excellence pour l’alphabétisation numérique. Le sommet sera un programme annuel de la Fondation.

iii- Centre de plaidoyer et lobbying auprès des Chefs de Gouvernement, des partenaires internationaux, la CEDEAO, l’UA, les Nations unies, le Commonwealth, la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement, d’autres organisations ayant des objectifs similaires, pour rechercher un soutien pour la mise en œuvre des résultats du Sommet et fournir des financements, des subventions et des aides pour les activités/opérations de la Fondation, y compris la participation au Sommet mondial sur l’alphabétisation numérique et autres et, surtout, le Centre d’excellence en alphabétisation numérique.

iv-  Le Centre d’Excellence pour l’alphabétisation numérique: pour la fourniture d’un accès aux programmes d’études, aux contenus, aux évaluations, aux ressources pour l’analyse comparative, la formation et le développement des capacités humaines au niveau mondial et regional dans tous les secteurs et à tous les niveaux en Afrique. Le Centre collaborera avec d’autres centres à travers le monde pour fournir des services subventionnés car il pourrait bénéficier de subventions, d’aides et d’autres formes de soutien du monde entier. Le Centre a l’intention de contribuer à récupérer déjà au cours des cinq premières années d’établissement les 65% des emplois actuels perdus en Afrique avec l’automatisation et la robotisation.

v- Promoteur de la Compétition africaine de l’alphabétisation numérique de la BAD; Un événement annuel visant à rassembler pour concourir des étudiants d’origine africaine âgés de 13 à 22 ans, en vue de récompenser l’innovation, la créativité, la maîtrise des outils TIC et intégrer des normes d’alphabétisation numérique qui soutiennent et renforcent les compétences essentielles pour préparer aux emplois de demain.

La Fondation pour l’Alphabétisation Numérique en l’Afrique entend fournir aux Africains les compétences nécessaires pour rassurer les entreprises et les organisations que la main-d’œuvre africaine et les diplômés sont prêts à l’emploi et sont détenteurs des compétences informatiques nécessaires pour relever les défis de l’ère numérique et montrer que l’Afrique est une société numériquement apte et un continent prêt à faire face aux exigences du 21ème siècle.

[media-downloader media_id= »1134″ texts= »Cliquez ici pour télécharger le document »]

DIGITAL LITERACY FOUNDATION FOR AFRICA – BRIDGING OF DIGITAL TALENT GAPS AND EMPOWERING THE YOUTHS FOR ECONOMY DIVERSIFICATION AND GLOBAL COMPETITIVENESS

Change is a constant factor in this evolving World. It is established with recent developments in Africa that, countries have been following themselves, one after the other, in declaring digital literacy as the cornerstone of their economic development strategies. Still very few of these countries are yet geared to effectively catch up with the full range of opportunities afforded by technological advances. The simple reason for this is the prevailing digital illiteracy. Obviously, technology has shifted the world paradigms in communication, education, and accessibility, regardless of geography and to reap the full benefits of the ongoing digital revolution, it is imperative to develop the skills necessary to advance in the digital era, achieve more and be distinguished. Africa needs to evolve a critical mass of digitally literate citizens.

Digital Literacy is the ability to find, create, utilize, share and evaluate content using Information Technology and Internet which constitutes a key enabler for building an inclusive society and a knowledge based economy. Though a new form of literacy, it is fast becoming a prerequisite for creativity, innovation and entrepreneurship, without which citizens may neither acquire the skills and knowledge necessary to meet with 21st century national and international workplace needs nor be able to participate fully in the world global society.

The urge to promptly respond to the daunting challenges in terms of demographic shifts, technological growth and social changes birthed the Digital Literacy Foundation for Africa in a world context where digital revolution continues to radically alter the work and work environment and results in increased expectations on individuals to deliver quality, impact, and value. This is a pressing necessity for Africa to renew emphasis on preparation for transition to more employment, higher productivity and adequate economy diversification.

Chief Olusegun OBASANJO, former President of the Federal Republic of Nigeria, former Chairman of African Union and Doctor Thomas Boni YAYI, former President of the Republic of Benin, former Chairman of African Union have decided to initiate, promote and lead the process of putting in place a strong and dynamic organizational force to bridge the digital competence and talent gaps and empower the youths of Africa with 21st century skills need to secure good employment, promote economy diversification and global competitiveness.

The Foundation will provide a common platform to appraise and consistently improve digital literacy proficiency in all sectors of Africa entity, bridge the evident gaps and set up an Africa agenda for digital literacy in order to align with the global standards.

Concretely, the Foundation will serve as:

  1. Center for Policy, Planning and Research on Digital Literacy to provide Policy Guide for Digital Literacy integration, Digital Literacy Action Plan and Roadmap model based on cross sectorial research that will involve identification, mapping, and review of current ICT-related curricula and training opportunities and measurement of existing level of proficiency in digital Literacy against global gauge or standard.
  2. Convener of International Summit on Digital Literacy to bring together leaders and stakeholders in digital literacy across the globe to articulate broad-scale priorities for the areas where the constituents’ spheres of Digital Literacy converge, and develop an action list of recommendations to meet these priorities. The summit is to provide a platform to engage in substantive dialog around emerging trends and issues related to “Repositioning the Continent Africa for the Digital Era.” Speakers from America, Middle East and Europe led by The President, Global Digital Literacy Council. The Summit is to herald the presentation of Digital Literacy Foundation for Africa and its launching as a Center of Excellence for Digital Literacy. The Summit will be an annual program of the Foundation
  3. Center for Advocacy and courtesy visit to Heads of Government, International Partners, ECOWAS, AU, United Nations, Commonwealth, World Bank, Africa Development Bank, other Foundations of similar goals, to seek support for implementation of the outcomes of the Summit and providing Funding, Grant and Aids for the activities/operations of the Foundation including attendance of Global Digital Literacy Summit and others and most importantly, the Center of Excellence for Digital Literacy.
  4. The Center of Excellence for Digital Literacy: For provision of access to global and industries standard curricula, contents, assessments, resources for benchmarking, training and human capacity development across sectors and levels in Africa. The Center will collaborate with other Centers globally to provide subsidized services as it will enjoy grants, aids and other forms of supports from around the world. The Center intends to save-guard loss of 65% of current jobs to automation or robots in Africa within the 1st five years of establishment.
  5. Promoter of ADB Digital Literacy Challenge Africa: A yearly event designed to bring together students of African origin and within the age range of 13 and 22 in their hundreds of thousands in competitions to reward innovation, creativity, proficiency in the use of ICT tools and integrate digital literacy standards that support and reinforce essential skills in the participants to prepare all for tomorrow’s jobs.

Digital Literacy Foundation for Africa intends to provide Africans with the skills set needed to demonstrate to business and organizations that African workforce and graduates are job ready and have gathered the requisite computer skills to cope with the challenges of the digital era and to show that Africa is a digitally ready society and a 21st century compliant continent.

 

[media-downloader media_id= »1133″ texts= »click here to download the document »]

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Dix ans d’infrastructure

Professionalism in the Digital World