in

Eau : d’importants efforts consentis pour soulager les populations

Dans le domaine de l’eau, Du 06 avril 2006 au 31 mars 2016 les réalisations se présentent ainsi qu’il suit :

  • la mise en service des barrages hydro-agricoles de Sépounga à Tanguiéta, de Kogbétohoué à Aplahoué et de Dékandji à Klouékammè ainsi que leurs périmètres irrigués et ceux aussi de la vallée du Niger estimés à environ 1500 ha;
  • les barrages de l’Okpara et de l’ex-Société Sucrière de Savè ont été réhabilités aux fins d’accroitre leur capacité et sécurité face aux sollicitations dues aux nouvelles demandes en eau potable induites par la croissance démographique;
  • le taux de desserte de l’approvisionnement en eau potable des populations en milieux rural et semi rural est passé de 24,2% en 2006 à 68,01% au 31 mars 2016.
  • 5 570 Forages équipés de Pompes à Motricité Humaine (FPM), 312 Adductions d’Eau Villageoises (AEV) et 49 Postes d’Eau Autonomes (PEA), soit un total de 13 404 Équivalents Points d’Eau (EPE) construits en dix (10) ans.

Les programmes développés en milieu urbain et périurbain ont permis :

  • d’augmenter la capacité de production d’eau passant de 32 millions m3 en 2006 à plus de 47 millions m3au 31 mars 2016, soit un taux d’accroissement de 47 % sur la période,
  • d’étendre le réseau de distribution de 4 329 km en 2006 à plus de 5 720 km en 2016, soit un linéaire additionnel de plus de 1 391 km au 31 mars 2016 ;
  • de réaliser plus de 106 444 branchements additionnels sur la période 2006-2016.
  • de réaliser environ 20 000 branchements à coût réduit. Le coût d’un branchement est passé de 100 000 FCFA à 50 000 FCFA avec des facilités de paiement étalées sur trois tranches.
  • de réaliser et de réactiver des bornes fontaines ainsi que le raccordement de plusieurs localités au réseau de distribution de la SONEB qui sont des points d’eau à accès collectifs (PEAC) avec des tarifs préférentiels.
  • d’acquérir et de lancer une Bouée Océanographique au Bénin le 17/12/2015 en mer, la 1ère du genre en Afrique de l’Ouest.
  • de mettre en place d’un système d’alerte précoce au Bénin en 2014 qui fixe les objectifs quantitatifs en matière de mobilisation et de valorisation sociale, économique et environnementale des ressources en eau ;
  • d’équiper les 174 forages initialement abandonnés.
  • de réaliser les 40 forages par le Génie Militaire et le Ministère de l’Eau sur les 8000 lancés par le Chef de l’Etat. 

Perspectives

  • le programme d’urgence de 310 forages pour d’Alimentation en Eau potable des populations en zones rurales financé par les entreprises d’Etat et les opérateurs de GSM, en MOD en cours de réalisation par le PNUD;
  • le programme spécial de 8000 forages soit 100 forages par commune pour l’atteinte des ODD sur financement du budget national et la contribution des PTF dont 40 déjà réalisés
  • le programme spécial d’alimentation en eau potable des localités frontalières, des centres de santé et des établissements scolaires phase 1 sur le Budget National;
  • le projet de renforcement du système d’AEP de la ville de Parakou et ses environs sur financement BOAD, ORIO et Budget National;
  • le projet d’AEP des zones périurbaines de Cotonou, Abomey-Calavi, Sèmè-Kpodji et Porto-Novo sur financement KFW;
  • le projet d’Amélioration de la qualité de l’eau par la chloration de 320 Adductions d’Eau Villageoise (AEV) sur financement de la GIZ;
  • la reprise des travaux d’achèvement du projet de construction du périmètre irrigué du barrage de Sépounga dans la commune de Tanguiéta après le dénouement de la crise ayant bloqué les travaux depuis 2013;
  • le projet de renforcement des systèmes d’AEP des villes de Dassa-Zoumè, Glazoué, et Savè à partir des eaux de surface par la construction de 2 nouveaux barrages

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Jeunesse, sports et loisirs : des infrastructures réalisées

Une diplomatie agissante au service du développement de 2006 à 2016