in

Gestion intégrée des espaces frontaliers : des acquis obtenus

De 2006 à 2016, le Gouvernement béninois a élevé au rang des priorités nationales, la gestion des frontières. Cela a permis à notre pays de se doter pour la première fois de son histoire d’une Politique nationale de Développement des Espaces Frontaliers  et d’un Programme. Cette démarche a permis à notre pays de marquer sa souveraineté sur le territoire national à travers :

  • la récupération des douze (12) localités frontalières du Bénin occupées et administrées depuis 1960 par le Nigéria et leur réhabilitation.
  • la réaffirmation de la frontière bénino-togolaise a permis de récupérer le secteur ouest de la localité de Madjatom dans la Commune de Ouaké;
  • la construction d’infrastructures au profit de la Police Nationale (31 commissariats et postes avancés), de la Gendarmerie (15 Brigades), de la DSLD (03 postes de sécurité) et des Sapeurs-Pompiers (01 centre de secours)
  • la création avec l’appui et l’accompagnement de la DGPN d’une Unité d’Elite de la Police dédiée aux frontières : Unité Spéciale de Surveillance des Frontières équipée par l’ABeGIEF et formée par les Unités d’élite de l’Armée des Etats Unis d’Amérique;
  • la construction d’infrastructures socio-communautaires (20 modules de trois (03) classes + bureau + latrines, le tout équipé dans les Ecoles Primaires Publiques ; 20 modules de quatre 04 classes + administration + latrines + aires de jeux dans les Collèges d’Enseignement des espaces frontaliers ; 45 hangars dans les marchés de Modogan, Athiémé et Atomè).

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Bilan Urbanisme, Habitat et Assainissement

Jeunesse, sports et loisirs : des infrastructures réalisées